Millésime 2020

Lorsque démarre 2020, les sols sont gorgés d’eau, l’automne 2019 ayant été très pluvieux (421 mn en trois mois, autant que les 9 mois précédents…).

La pluie se calme en ce début d’année mais le froid ne s’installe pas pour autant. Rares sont les gelées blanches ! le coup de gel viendra…mais plus tard : le 25 mars et ce sont nos vins de table, situés en bord du Rhône, zone plus humide, qui sont le plus touchés.

Quelques pluies répétées arrivent mi avril, faisant craindre une année à mildiou comme en 2018 mais le mistral se lève et le soleil revient, tout s’arrange.

Ce qui ne s’arrange pas, c’est la pandémie de Covid 19 qui nous oblige au confinement, aux gestes barrière, aux masques, aux protections ou aux restrictions de toutes sortes et qui empoisonne nos vies tout au long de l’année.

Le travail dans les vignes n’est pas affecté mais la vie économique oui. A l’épidémie s’ajoute le Brexit et son lot d’incertitudes et les « taxes  Trump » qui pénalisent une partie des vins français. L’année 2020 n’est pas à noter 20/20… ! Heureusement à Marcoux, et depuis longtemps, on n’a pas tous nos œufs dans le même panier, on s’en sort correctement.

L’été est beau, chaud mais sans canicule. Une pluie le 30 août rafraîchit l’atmosphère, les nuits sont plus fraiches.

La récolte est belle et d’une qualité sanitaire parfaite.

Nous récoltons les roussannes et les syrahs les 26 et 27 août, c’est-à-dire très tôt. Le reste de la récolte va se faire tranquillement, sans à coup, les maturités, les degrés, la qualité et le soleil…tous sont au rendez-vous !

Le millésime 2020 est élégant, souple, équilibré, il allie fraicheur et gourmandise. C’est un beau millésime comme si le ciel avait voulu nous consoler d’une année Covid 19 tellement éprouvante !